VALEUR AJOUTÉE

LES SALARIÉS PREMIERS BÉNÉFICIAIRES DU PARTAGE DE LA VALEUR AJOUTÉE EN FRANCE

La valeur ajoutée d’une entreprise est la richesse qu’elle crée. Elle représente la différence entre la valeur de ses ventes (le chiffre d’affaires) et la valeur de ses consommations intermédiaires. Ces dernières sont les biens et services que l’entreprise consomme par le processus de production comme par exemple les matières premières.

Une fois créée, la valeur ajoutée est initialement partagée entre différents bénéficiaires : Les salariés par les salaires principalement ; l’État sous forme d’impôts et taxes ; les organismes sociaux par les charges sociales ; les créanciers comme les banques par les intérêts sur les emprunts.

Ce qui reste de la valeur ajoutée après les partages ci-dessus est le profit. Il sert à financer les investissements de l’entreprise et à rémunérer les propriétaires de l’entreprise (les actionnaires) par le dividende.

Les salariés qui contribuent de façon significative à la création de richesse au sein de l’entreprise sont les premiers bénéficiaires du partage de la valeur ajoutée. En France, la part salariale dans la valeur ajoutée est restée stable, autour de 68% pour l’ensemble de l’économie, depuis une vingtaine d’années.

En 2019, les 40 premières sociétés cotées françaises (le CAC 40) ont créé une valeur ajoutée  à travers le monde de €389 milliards.

Avec les salaires, les primes et l’épargne salariale (intéressement, participation, plans d’épargne salariale), les salariés sont les premiers bénéficiaires du partage de cette valeur ajoutée. Ils ont perçu 69% du montant globale soit €267 milliards.

Les deuxièmes bénéficiaires sont les  États. Au travers de l’impôt sur la production, l’impôt sur les sociétés, la taxation des dividendes, ils ont perçu 20% du montant total soit €80 milliards.

Les actionnaires non-salariés ont obtenu la partie congrue, 11% du montant total soit €42 milliards nets d’impôts.

N.B : a) La valeur ajoutée est utilisée comme base pour calculer la TVA (taxe sur la valeur ajoutée)  

         b) La somme des valeurs ajoutées d’un pays correspond à son PIB

Pour en savoir plus :

Lien

Lien 2 

Lien

Lien 4 

Lien 5 

Lien 6 

 

Va01

EMPLOYEES ARE THE FIRST BENEFICIARIES IN THE SHARING OF VALUE ADDED IN FRANCE

  The value added of a firm is the wealth that it creates through its activity. It is the difference between the value of its sales (its turnover) and the cost of input materials and services such as raw materials that it buys in to produce these sales.

Once the value added is created, it is initially shared amongst different beneficiaries: the employees mainly through salaries, the state through taxes, social security organizations through contributions and creditors like banks through interests on loans.   

What is left from the value added after the above distribution has been carried out is the profit. The latter is used to finance investments of the firm and to reward the owners of the company (the shareholders) through dividends.

The employees who contribute significantly to wealth creation within the company are the main beneficiaries in the sharing of value added. In France the share of wages in the value added has remained stable over the past twenty years.

In 2019, the top 40 French listed companies (the CAC 40) have created across the world a value added of €389 billion.

With salaries, bonuses, profit sharing schemes and Employee Savings Plans, employees are the first beneficiaries in the sharing of the value added. They received 69% of the global amount that is €267 billion.

The second beneficiaries are the States. Through production taxes, corporate taxes, taxation of dividends, they receive 20 % of the global amount that is €80 billion.

Non-employee shareholders receive a small portion, 11% of the global amount that is €42 billion after tax.

N.B : a) Value added is used as a basis to calculate VAT (Value Added Tax)

         b) The sum of all the value added of a country amounts to its GDP (Gross Domestic Product)

For further informatmion:

Link

Link 2